Je ne suis pas une écolo dans l’âme, je le dis et je n’en ai pas honte. D’ailleurs, je n’admets pas ce côté culpabilisant que beaucoup d’entre nous tentent de nous faire porter. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’a poussé à rejeter cette vision de « l’éthique » pendant des années. Et pourtant, je me tourne doucement vers une nouvelle routine responsable.

Les choses changent dans mon quotidien et je réduis considérablement ma consommation — notamment au niveau des produits cosmétiques et du maquillage. Alors, par confort et par conviction, je n’ai plus cette envie d’abondance dans ma salle de bain puisque je sais que je n’utiliserais pas tous les produits.

C’est pour cela que depuis quelques mois maintenant, j’ai entamé une phase afin de vider mes placards tant au niveau du maquillage que des soins. L’occasion pour moi de trouver des alternatives, à des produits que je n’appréciais pas tant, et de trouver une nouvelle routine qui me convient bien.

Le nettoyage de ma peau

J’ai utilisé des dizaines et des dizaines de produits nettoyants, de toute marque, pourtant je n’ai jamais été convaincue par aucun. En réalité, je pense qu’un produit nettoyant est assez lambda et que le prix de certains ne réside que dans la composition soit extrêmement chimique soit dans une odeur un petit peu plus agréable.

Ceci dit, j’en suis revenue quant à l’efficacité d’un produit nettoyant et je décide donc aujourd’hui de miser sur des accessoires qui vont booster mon nettoyage de peau plutôt que sur le produit en lui même.

C’est pour cette raison que j’ai eue l’idée de ressortir ma brosse nettoyante de chez Lidl. Eh oui, pas de Foreo chez moi, mais bien une brosse nettoyante qui m’a coûtait seulement 20 € il y a deux ans. Et, je peux vous dire qu’elle fonctionne très bien ! Je remarque un véritable changement depuis que je l’ai intégré de nouveau dans ma routine : ma peau est moins granuleuse et j’ai moins de boutons qui apparaissent.

Reste à voir, désormais, quel produit sain je vais pouvoir utiliser une fois que j’aurais terminé ceux qui trônent encore dans ma salle de bain.

Une lotion, mais surtout pour rafraîchir

J’étais de celles qui pouvaient acheter toutes les lotions possibles et inimaginables afin de détruire mes pores, mes points noirs, mes boutons, etc. Pourtant, je me suis aperçue qu’ils ne m’apportaient que sécheresse et désagrément sur ma peau (surtout en usage quotidien).

J’avais donc abandonné cette étape de ma routine pour privilégier le simple nettoyant et l’hydratant. Pourtant, les années passantes je ressens que ma peau apprécie ce moment de détente et qu’il s’agit d’une étape qui joue également sur le nettoyage de ma peau.

C’est un peu le geste qui fait du bien le matin, qui te rafraîchit et qui réveille la peau. Mais alors, problème : je n’ai jamais de coton chez moi. Eh oui, c’est la première raison qui m’a poussé à commander des cotons lavables chez Bulles à Malices.

Quand je vous dis que je ne suis pas souvent sensible aux discours sur l’écologie, je le suis beaucoup plus lorsqu’il s’agit de jouer sur les deux tableaux : agir à ma façon sur l’environnement, tout en m’apportant un confort personnel.

Je suis donc devenue adepte des cotons lavables pour une raison très simple : ils agissent comme un exfoliant naturel, chaque matin, pour appliquer ma lotion. Ma peau est encore une fois plus plus lisse, et débarrassée de toutes les impuretés qui auraient pu s’agripper pendant la nuit.

L’hydratation, celle qui tient toute la journée

En continuant sur le flow des produits qui m’ont déçue, rares sont les crèmes hydratantes pour lesquelles je me dis : BINGO ! Bon, peut-être une en particulier que j’ai testé récemment (et vidé), mais je pense que j’y reviendrais prochainement.

Du coup, pour m’aider à venir à bout de crèmes qui ne me conviennent que trop peu, j’ai décidé de faire une pierre deux coups : je les mélange à un sérum. J’ai une horreur des crèmes trop épaisses, qui collent à la peau. J’apprécie les textures gels, voire limite effet eau sur la peau, pourtant j’ai souvent été déçue de ce type de texture pas assez hydratante pour ma peau mixte.

Aujourd’hui, qu’importe la crème que j’utilise, je sais que je vais pouvoir modifier son aspect et son efficacité grâce à mon huile de chez Caudalie. Elle me permet de protéger ma peau des agressions de la nuit, tout en lui apportant l’hydratation intense des crèmes riches et épaisses.

Petit bémol cependant sur ma technique : je vous déconseille d’utiliser cette huile dans votre crème de jour dans le but de vous maquiller derrière. Mon eye-liner ne résiste pas à l’aspect sur ma peau !

Tu l’auras compris, je n’ai pas de produits chouchous pour le moment, mais bien des accessoires qui me permettent d’agir efficacement sur leur action sur ma peau. De cette manière, je ne rachète pas de produits tant que mes placards sont encore pleins, et je continue de me faire du bien tout en étant responsable. Et surtout j’apprécie de voir mon placard se vider doucement de ces produits que je n’apprécie que moyennement, ce sera une belle occasion de me récompenser avec un produit de qualité une fois le placard vide !


Il est important pour moi de vous parler d’un sujet qui me touche de plein fouet. C’est d’ailleurs — certainement, même — pour cela que FolieCurieuse n’était plus d’actualité dans mon esprit, car je m’y retrouvais de moins en moins. J’ai beaucoup changé depuis ces quelques mois. Et je pense que je suis en train d’entamer le cap des 25 ans ! (bon, je me rapproche de mes 27, mais ceux qui sont passés par là vont peut-être me comprendre). C’est-à-dire que ma vision du monde, de la vie, de moi est en train de changer.

Je prends conscience que mon corps change, que je n’ai plus les mêmes envies ni les mêmes intérêts.

Ma vision du monde a changé

Vous le savez, j’ai ouvert un nouveau chapitre de ma vie il y a bientôt un an. Je me suis lancée à mon compte en tant que Copywriter et c’est l’une des plus jolies décisions que j’ai pu prendre. Je n’aurais jamais pensé être capable de faire cela, de me gérer seule et de réussir ! Pourtant, chaque jour, je suis ravie de prendre ma casquette de chef d’entreprise et de faire avancer les choses, malgré les quelques échecs sur mon chemin.

Du coup, ça me force à faire un énorme travail sur moi, sur ma vision de la réussite, sur mes envies de demain. Finalement, j’ai l’impression d’être aujourd’hui dans la routine que j’attendais depuis tant d’années. Alors, oui, elle n’est pas de tout repos, je ne sais pas toujours de quoi sera fait demain, et c’est même aux antipodes de ma vision de la vie « posée » dont je rêvais, mais c’est ce que j’ai toujours voulu peut-être.

En tout cas, je n’ai jamais été aussi sereine sur mon avenir professionnel que depuis que des entreprises ne sont plus responsables de mon sort.

Mon rapport à mon corps

Mon rapport à mon corps est également en pleine transition. Depuis peu, je prends conscience que d’ici quelques années, je serais une future maman, et que j’aurais la chance de donner vie, mais avant ça de cohabiter dans mon ventre.

En prenant conscience de ça, je ressens le besoin de prendre soin de moi, avant de passer cette étape. Je ne l’ai jamais fait, et d’ailleurs, je pense que je n’ai jamais vraiment aimé mon corps. On en parle pas ici de complexes inavoués, mais justes que je n’étais pas en harmonie avec lui et que j’en avais strictement rien à faire.

Je n’ai jamais été une grande mangeuse, et finalement c’est ce qui m’a sauvé de mon régime alimentaire catastrophique. Je n’ai pas mangé de légumes, ni de fruits, et très peu de produits laitiers pendant plus de 20 ans. J’ai eu la « chance » de ne jamais avoir de problème vis-à-vis de mon équilibre naturel, même si quand il m’arrivait de tomber malade, je développais toujours quelque chose de rare et inhabituel — c’était forcément lié.

Aujourd’hui, je prends enfin conscience que je ne peux pas continuer de la sorte, et qu’il faut que j’entame un travail sur moi-même. J’ai besoin d’appréhender les légumes et les fruits, et de trouver une manière douce d’obtenir un régime alimentaire plus sain.

Je ne me vois pas dire à mes enfants, dans 5 ans « Mange tes légumes, fais ce que je dis, mais surtout pas ce que je fais. »

Vers plus de respect personnel, et pour les autres

Par conséquent, toutes ces choses me mènent vers une vision très globale du monde qui m’entoure. J’apprends à m’aimer, à m’accepter tel que je suis (physiquement, et personnellement) et par la force des choses, j’ai l’impression de développer une sorte de compréhension de l’autre.

Je tente de prendre du recul vis-à-vis des relations que j’ai pu avoir dans mon enfance, ou même aujourd’hui, et j’essaie de comprendre pourquoi certaines n’ont pas les bons comportements. Et surtout, je comprends beaucoup plus facilement qu’avant !

Ça ne sert à rien de juger, ça ne sert à rien de s’énerver, le karma fera son chemin ensuite.

Et puis surtout, j’ai ce rêve qui grandit de pouvoir aller m’isoler dans ma montagne, d’avoir ma petite maison et mon coin de verdure, mes chats et mes futurs enfants et toujours ma petite société qui fera son chemin d’ici là. Je ne ressens plus ce lien, comme cela pouvait être le cas avant avec la ville et son mode de consommation.

Parfois, je me demande si c’est de ça que l’on me parlait quand on me disait qu’après 25 ans les choses changent. Je me sens vieillir, doucement, mais j’adore ça. J’aime beaucoup la personne que je suis en train de devenir, même si j’ai énormément de travail à effectuer sur moi-même pour continuer sur ce chemin de tolérance envers moi et envers les autres.

J’ai aussi et surtout un sacré bout de chemin pour m’aimer, physiquement, et ça ce n’est pas tous les jours gagné.

 

Du coup, je suis curieuse de savoir : est-ce que, toi qui as déjà passé les 25 ans, tu as ressenti une réelle vision différente de ton corps, de ton esprit et de ton avenir ?

Je ne rêve plus de vie pleine de paillettes, je souhaite juste une petite vie tranquille, dans ma campagne, avec ma famille et mon travail.