Le look léopard, moi j’assume

Le look léopard, moi j’assume

Le sujet qui fait débat depuis quelque temps ? Le look léopard ! On aime ou on n’aime pas, mais une chose est sûre tout le monde à un avis sur la question.

Je vais d’ailleurs t’avouer quelque chose : je détestais ça il n’y a pas encore si longtemps. Je trouvais ça vulgaire, et complètement cheap. Pourtant, comme tu peux le voir, j’ai craqué !

look-leopard

look-leopard

Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis

Et je trouve ça dommage que beaucoup de personnes s’interdisent de porter ce qu’elles veulent sous prétexte qu’elles ont pensé d’une manière différente par le passé. La mode est faite pour évoluer, et donc pour nous permettre de nous exprimer au travers de nos vêtements.

Bien sûr que tu changeras d’avis, et que tu reviendras à des choses que tu as adorées étant jeune — tout comme d’autres que tu as détesté. Par exemple, j’étais un fan inconditionnelle des Buffalo à plateforme à 12 ans, et ce n’est pas pour autant que je rêve d’en avoir à mes pieds aujourd’hui.

Finalement, tu dois te sentir libre d’exprimer ce que tu souhaites, sans jamais te retourner sur ce que pensent les autres.

look-leopard

look-leopard

look-leopard

Sois toi-même, et dis-leur d’aller se faire voir

Cela fait quelques années déjà que j’ai entamé un changement radical dans ma vision de voir le monde. Et je t’assure que cela m’apporte une sérénité sans pareil à bien des niveaux.

Tu m’aimes, tant mieux. Tu ne m’aimes pas, passes ton chemin.

Je ne fais plus partie de ceux qui s’inquiètent de savoir si mes choix professionnels, vestimentaires ou même ma personnalité s’accordera avec ceux qui m’entourent. D’ailleurs, je ne perds jamais mon temps avec ceux qui risqueraient de m’occasionner un mal-être, ou des divergences d’opinions trop fortes et récurrentes.

Ce n’est finalement que du négatif que tu amènes dans ta vie et qui te bouffe ton énergie pour réaliser de belle chose. Je préfère être seule, mais bien dans mes pompes ; qu’entourer de personnes qui m’amène doucement vers le fond.

Si tu veux toucher le fond, je t’en prie, ce sera sans moi 🙂

look-leopard

look-leopard

Le look léopard, un motif qui révèle notre être profond

Et finalement, vous êtes beaucoup à ne pas oser porter ce dont vous avez envie. C’est finalement très flagrant avec la nouvelle mode du léopard, car on s’attarde sur des idées bateaux qui ne devraient pas exister.

Ne dit-on pas que la beauté est subjective ? Chacun possède ses propres goûts, et nous devrions tous apprendre à les suivre — sans jamais vouloir paraître ce que nous ne sommes pas.

C’est finalement ça que j’avais envie de vous transmettre au travers de ce look. Pourquoi ? Parce que le simple achat de cette robe a provoqué des réactions diverses dans l’intégralité de mon entourage.

Mon homme m’a demandé de la rendre, tellement il la déteste. Mes amies sont souvent restées muettes face à mon craquage, quand d’autres me conseillaient de devenir « personal shopper » pour aider les autres à trouver leur propre style, comme je le fais pour moi.

look-leopard

Une robe, mais un look personnel

Et cela m’a donc donné une idée. Une robe, une pièce, c’est un détail. Il te suffit ensuite d’en faire ce que tu en veux, tu es libre de la détourner au sens où tu l’entends pour que d’une pièce phrase de la mode actuelle, cela devienne un élément de ton propre look.

C’est ce que j’ai fait avec cette robe. En commençant par la modifier à certains endroits.

Le col rond du départ ne me convenait pas. Trop petite fille sage à mon goût, surtout avec les épaules ballon. Du coup, j’ai demandé à une couturière de réaliser un col V, mais trop plongeant pour ne pas faire cagole tout de même.

Mais surtout, toutes ces réactions autour d’une simple robe dans mon dressing m’ont presque amené à douter de mon choix, de ma confiance en moi. J’étais à deux doigts de la ramener en magasin, ou tout simplement me dire « Bon, je la laisse dans le placard. Tant pis »

Et non ! Mince, après tout on n’achète pas des vêtements pour ne pas prendre plaisir à les porter ! Alors, je me suis dit « Porter une robe léopard, ce n’est peut-être pas ton style, mais comment est-ce que tu vas faire pour que cela le devienne ? »

look-leopard

Deux looks léopard, pour deux styles différents

Tout simplement, j’ai décidé de l’associer avec deux pièces fortes de ma garde-robe : une paire de baskets Vans et une veste en cuir.

Et puis, pour les jours où je n’avais pas envie d’être « remarquée » (parce que, oui, on te regarde parfois dans la rue sans trop savoir pourquoi. Est-ce parce que tu portes une jupe trop courte, parce que tu as osé le léopard ou juste parce que tu es jolie… aucune idée ! mais je n’aime pas trop cela) J’ai décidé de la porter en petite jupe super originale, avec un pull gris pour changer du sempiternel pull noir et une ceinture à double boucle pour un côté très rock.

Et finalement, c’est ce shooting qui m’aura définitivement réconcilié avec cette petite robe que j’adore. Je sais maintenant que j’adore les deux résultats, et que cela me compose deux tenues totalement différentes en fonction des événements ou des saisons.

Cela m’a surtout confirmé qu’il était important de se fier qu’à son instinct. Après tout, s’il existe en nous, ce n’est pas que pour faire de la décoration. Alors, écoute-toi et donne-toi la chance d’être la merveilleuse personne, unique, que tu dois être !

Jouer un rôle, c’est se faire mal à soi-même.

Être soi, c’est se révéler au monde.

look-leopard

look-leopard

La folie du pied de poule, ou l’envie folle de changer de style

La folie du pied de poule, ou l’envie folle de changer de style

Je ne peux rien dire d’autre que je suis à une époque charnière de ma vie d’adulte. J’ai le sentiment d’avoir cette folle envie de sortir de ma vie d’adulescente et d’assumer la femme que je suis devenue. Aujourd’hui, c’est peut-être bête, mais cela se traduit pour un changement vestimentaire qui me conduit à porter ce fameux motif que j’avais en horreur, car je le caractérisais de « vieillot » : le pied de poule.

pied de poule

Un bouleversement dans ma tête

Depuis quelque temps, je m’aperçois que je veux des choses nouvelles. Je n’ai plus les mêmes envies que des années auparavant, voire même seulement il y a quelques mois. Je t’en parlais déjà dans mon dernier article concernant le passage de mes 25 ans.

J’approche maintenant à grands pas de mes 27 ans et autant te dire que les choses se bouscule dans ma petite tête. On pourrait presque croire que je fais une crise de la trentaine avant l’heure 🙂

Je suis plus à l’aise dans ma société, en tant que chef d’entreprise, et j’assume enfin mon statut de femme. Il y a encore pas très longtemps, même si l’envie a toujours été présente, je ne m’imaginais tellement dans une jolie robe de mariée ou avec un beau ventre rond. J’avais cette petite idée que je ressemblerais à une adolescente déguisée.

Du coup, ça va de pair : j’en ai marre de ressembler à cette adolescente que je ne suis plus. Alors, pas de panique, mes Vans m’accompagneront ad vitam æternam (j’ai même prévu d’acheter les mêmes à mes futurs enfants) et je n’ai pas non plus prévu d’abandonner mes pièces basiques comme mon jean à trou.

J’ai juste besoin de pièces plus forte, simple et facile à porter, qui donneront un sens totalement différent à ma tenue.

pied de poule

 

pied de poule

J’ai craqué pour la veste pied-de-poule

Du coup, à reprendre mon Instagram en main je ne suis pas passée à côté de la nouvelle mode : le pied de poule, le léopard, les carreaux… J’ai même très envie d’avoir une gavroche ! Mais mon homme fait front !

Alors si, oui, j’ai succombé à la folie de certains motifs par effet de mode, je ne suis pas mécontente d’avoir trouvé comment l’associer avec mon style plutôt simple. Vous ne me retrouverez jamais en total look à carreaux (bien que j’adore ça sur les autres). J’ai besoin de trouver l’association qui me ressemble — avec seulement une pièce forte !

Du coup, j’ai acheté cette veste parfaite chez Pimkie. Je pense que c’est la plus jolie que j’aie pu croiser dans mon shopping, car les motifs sont vraiment bien travaillés ainsi que les couleurs.

La qualité est en plus de cela parfaite (épaisse, avec de petites épaulettes) et pour un prix de 29,99 €. En bref, aucune raison de se priver.

pied de poule

pied de poule

pied de poule

Mais comment associer le motif pied-de-poule ?

Bon, même si j’étais amoureuse de cette jolie veste, je me suis rapidement retrouvée confrontée à un problème majeur. J’étais incapable de savoir comment l’associer avec mon dressing !

Moi qui suit une adepte des tee-shirts à message et à couleur, je me suis rapidement avec des ensembles qui ne me convenaient pas tellement. Alors, certes, pour un look simple et confortable comme je les aime, je peux toujours me tourner vers un tee-shirt blanc et un jean à trous pour casser le côté « femme » et toujours apporter la petite touche qui me caractérise.

Mais j’avais surtout envie de faire quelque chose de nouveau. Du coup, étant donné que j’aime particulièrement les vêtements près du corps, je me suis tournée vers une jupe en jean noir de chez Stradivarius.

C’est un peu la pièce phare que je redécouvre depuis cet été et qu’il est possible de porter à n’importe laquelle des saisons ! Un indispensable, en fait. Et en parlant d’indispensable que je n’avais pas jusqu’ici : le caraco.

Purée, mais comment j’ai pu me tromper à ce point sur son sujet : D Il est parfait, tout particulièrement avec une veste de costume ou un pull d’hiver. Surtout s’il possède la petite dentelle qui fait tout le charme dans un décolleté !

Je me suis tournée vers cette solution au niveau du haut, car je trouve qu’avec un col rond, cela donne un effet beaucoup trop fermé. Un joli décolleté va en fait donner tout le charme de la tenue. Je pense bientôt tester l’association avec un joli gilet fermé en col en V ! Je suis sûr que le rendu sera canon, et beaucoup plus chaud ! 😉

Et toi, le motif pied-de-poule, tu valides ou tu jettes ?

pied de poule

 

pied de poule

 

pied de poule

pied de poule

On veut toutes et tous des espadrilles !

On veut toutes et tous des espadrilles !

Originaires du Pays Basque et de Catalogne, les espadrilles sont partout. Légères, simples et confortables, elles sont clairement un indispensable dans la garde de robe de tout un chacun.

Le grand retour des espadrilles

Saviez-vous que les premières références des espadrilles remontent à 1322 ? Il semblerait que des écrits en catalans, parlant de « espardenya », remonterait à 4 000 ans. Elles étaient utilisées pour travailler la terre, aller danser ou marcher dans la montagne. Comme quoi, cette semelle est plus robuste qu’elle n’y paraît !

Après avoir été portées par tous pendant pendant les années 60-70-80, et même par le célèbre personnage de bande dessinées Gaston Lagaffe, elles ont disparu pendant de longues années. Les espadrilles ont réussi leur grand retour ces dernières années et on les voit désormais aux pieds de tout le monde, particulièrement à Barcelone où chaque touriste repartira avec sa paire.

Le bonheur, dans ces chaussures, c’est que toute la famille peut en profiter ! Elles conviennent autant aux femmes, aux hommes, qu’aux enfants. Un atout charme, pour profiter de sympathiques vacances en vacances, comme même nos chaussures sont assorties ! 🙂  Mais surtout, elles sont devenues un véritable accessoires de mode, qui se décline à tous les goûts : plates, compensées, à lacets, plateformes, à talons, version sandales et lacées à la cheville.

Avec quoi peut-on porter les espadrilles ?

Les espadrilles plates sont les modèles classiques et se portent avec presque tout. C’est la chaussure que l’on enfile rapidement, pour aller à la plage, au bureau avec un joli pantalon, faire du shopping ou pour une soirée avec une jolie robe. Les possibilités sont presque infinies et on les trouve très facilement dans une multitude de couleurs et motifs différents !
Si vous êtes petite et que vous souhaitez avoir un peu de hauteur, les espadrilles plateformes et compensées sont celles qu’il vous faut. Tout comme les modèles plats, elles restent confortables et très stylées grâce à leurs semelles en paille. Pour un look d’été ultra-branché, portez-les avec un short, une petite robe à volants, jupe midi, ou encore avec une jupe en jean.

Au quotidien, les espadrilles à talons vont presque à toutes les tenues. Pour une soirée, elles vont aussi bien avec une robe longue qu’avec une robe courte, à vous de voir. Quant aux modèles lacés, pensez à les porter avec des vêtements plus courts, ne les cachez pas sous un pantalon ou une jupe longue, le ruban met en valeur les chevilles alors découvrez-les, là encore un joli short ou une jupe courte sont parfaits !

Où se procurer des espadrilles ?

Barcelone est connue pour abriter un nombre incalculable de boutiques d’espadrilles, dont le célèbre fabriquant La Manual Alpargatera présent en plein cœur du quartier Gothique de la capitale sur Carrer d’Avinyò. Il en existe un autre, à la frontière française, né il y a 10 ans à Saint-Laurent-De-Cerdans en Occitanie. Cette entreprise installée dans une ancienne usine d’espadrilles fabrique ses produits dans les règles de l’art et il est également possible de visiter l’atelier sous inscriptions.

Sinon, pour qui ne se trouve pas sur place ou n’a pas la possibilité de se rendre dans les boutiques, de nombreux sites d’e-commerce comme celui de YOOX proposent un large choix d’espadrilles femmes pour toutes, que l’on aime les classiques ou plus originales, vous trouverez sûrement votre bonheur !

En somme, les espadrilles sont un peu les stars des chaussures tendances. En plus d’être confortables, le fait qu’elles s’adaptent à tous les styles font d’elles des chaussures à porter sans modération.

La robe d’automne et le chapeau ethnique

La robe d’automne et le chapeau ethnique

Hello ! 👋🏻

J’ai trouvé la plus jolie robe d’automne de tous les temps 🍂 Je suis tombée dessus par hasard au détour d’un passage à Zara. D’ailleurs, c’était le même jour où j’ai complètement craqué sur ma plus belle robe rouge (de tous les temps, aussi).

La quête de la robe

Bon, je suis d’abord passé par une immense phase de déception. Et oui, le jour où je me suis pointée pour l’acheter, bien évidemment : impossible de la retrouver dans les rayons. Et puis, le destin. Toujours le destin 🔮

Une viré shopping plus tard, en compagnie de ma maman, et bingo ! Verdict, j’ai tellement travaillé dur que c’est même ma maman qui a voulu me l’offrir pour me féliciter de mes efforts et de l’évolution de mon entreprise.

Je suis déjà folle amoureuse de la coupe de cette robe, mais du coup, elle a un goût encore plus appréciable avec cette petite histoire.

La jolie robe esprit écolière

Je suis fan des motifs fleuris en été comme en automne. J’apprécie particulièrement les motifs fleuris, aux notes marron, quand le temps se refroidie.

Pour le coup, au delà du motif, la coupe est superbe. Des manches sauve-souris, un beau décolleté pour le côté féminin et les deux lacets afin de donner des styles différents à la robe.

Bon, par contre, pour ma part : l’esprit trop écolière, très peu pour moi. C’est pour ça que j’accorde une importance particulière à dévier l’esprit de la robe avec des baskets et une veste en jean. Cela permet d’avoir un look beaucoup plus street et de porter cette robe en toute occasion.

Le chapeau de l’amour !

Un autre élément dont je suis fan mais faaaaaan : les chapeaux. On me dit souvent que j’ai une tête à chapeau et ça tombe plutôt bien. Pourtant, avant de venir vivre à Barcelone, je n’étais pas souvent à l’aise de sortir avec un chapeau sur la tête.

En France, les gens ont très vite tendance à te mettre dans une case, à te juger et surtout à te fixer dès que tu as quelque chose de différent. Autant, je n’accorde pas d’importance à ce qu’on pense de moi, mais je n’aime pas être le centre des attentions et surtout pas qu’on me fixe.

Pourtant, impossible de ne pas acheter ce chapeau quand je l’ai vu en vitrine. Un coup de foudre, je t’assure !

J’imagine que tu comprends assez bien pourquoi ! D’ailleurs, il existait également en jaune et j’ai presque hésité. Mais non, les chapeaux gris c’est ce que je préfère : ça me va tant au teint qu’avec la couleur de mes cheveux.

Bref, les chapeaux fedora, c’est ma passion maintenant !

Et oui, on ne porte pas encore de collant à Barcelone

Je suis également ravie de revenir avec des looks d’automne/hiver mais avec des robes jambes nues. Et oui, quel bonheur d’avoir des températures printanière en plein mois de Novembre.

Bon, ne nous enflammons pas trop non plus puisque par contre, on a bien froid chez nous. Et oui, les radiateurs en Espagne ils ne connaissent pas. Du coup, on préfère sortir dehors faire des photos plutôt que de rester à la maison.

Et sinon, on se réconforte dans notre plaid d’amour ! D’ailleurs, tu n’aurais pas un super shop pour trouver des chaussons, des plaids ou des pyjamas tout doux, tout chaud ?