J’ai testé LiveMentor et j’ai été déçue

Cette histoire est longue et je vous parle en détail de mon expérience au sein de l’école en ligne LiveMentor. Si vous n’avez pas envie de connaître tous les détails et d’aller à l’essentiel, vous retrouverez un rapide résumé en bas de page !


Il y a deux ans, j’ai décidé de monter mon entreprise. Bien sûr, comme beaucoup je ne savais pas trop comment faire, j’étais perdue, je me sentais seule et surtout je ne savais pas par quoi commencer.

J’ai donc commencé à lire des tonnes d’articles, à chercher des informations pendant des heures sur internet et à me poser des questions. Un jour, je vois passer une publicité Facebook. Je m’en souviens comme si c’était hier : c’était une publicité qui proposait un cours gratuit pour devenir Freelance.
 

Alléluia, c’est exactement ce qu’il me fallait ! 

Je découvre LiveMentor pour la première fois.

Je n’en avais jamais entendu parler, j’avais simplement été hameçonné par une publicité Facebook et elle avait très bien fonctionné.

Me voilà investit dans une formation gratuite pendant deux semaines. On apprend beaucoup de choses pendant deux heures, deux fois par semaine. C’est génial, nous avons le formateur qui répond aux questions dans le chat (quand on a la chance qu’il puisse la lire, car nous sommes plus de 100 à assister à ces cours à chaque fois).

Je suis rassurée, car je ne suis plus seule. J’apprends des choses, cela m’ouvre des perspectives et surtout le formateur est tellement pédagogue que ce sentiment m’envahit : plus rien ne peut me résister, je suis prête

Je l’ai souvent dit et souvent écrit, mais je n’ai jamais ressenti de grande crainte en lançant mon entreprise. En réalité, je n’ai plus ressenti de grande crainte à partir du moment où j’ai rejoint LiveMentor. J’avais le sentiment que je faisais partie d’une élite et que j’allais pouvoir avoir toutes les connaissances pour exploser ! 

LiveMentor m’a apporté beaucoup de confiance, en moi.

Et c’est énorme quand on décide de lancer son activité.

Je décide donc de passer à l’étape supérieure : on me propose de passer à la formation payante.

C’est 800 € (à l’époque) et on ne découvre le prix qu’une fois que l’on a le commercial au téléphone ; histoire d’être certain d’avoir levé toutes les questions et tous les freins. 

En plus de cela, il faut faire vite, car tout le monde ne sera pas accepté.

Il n’y a qu’un nombre limité par session.

Alors, j’achète ou pas ?

La formation, en vérité ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus.

Ce qui m’importe c’est un autre élément du discours de vente : la communauté et les mentors à vie ! Plus jamais je ne serais seule. En plus de ça, ils semblent être proche de tous leurs étudiants et certains semblent avoir fait décoller leur société grâce à eux. C’est fou ! 

Je me dis : c’est certain, je paie 800 € – que je n’ai pas certes – mais grâce à cette communauté soudée et aux contacts de la famille de LiveMentor les choses vont bouger très vite pour moi.

Et les choses ont bougé très vite. Je ne m’y attendais pas ! 

Est-ce que LiveMentor y est pour quelque chose : pas directement. 

J’ai eu la confiance de parler de mon burn-out. Donc, partiellement.

Mais surtout, je suis passée sur FrenchWeb et cela ce n’est que grâce à moi.

Et beaucoup de chance !  

Nous y voilà, c’est le début de ma société.
Je saute de joie, car je commence mes premiers entretiens clients.
Je signe mes premiers contrats.

Je gagne ma vie, déjà, en trois mois.

Du coup, étant donné que l’on est une grande famille sur LiveMentor, je partage mes petites réussites chaque jour. J’en profite pour donner de la force à ceux qui continue de se battre et à leur montrer que si j’y arrive, c’est que c’est possible. Je n’étais tellement pas destinée à devenir entrepreneur et à aimer ça, si vite. 

J’écris donc dans notre groupe Facebook privé. Il est privé, car nous ne sommes que quelques centaines à cette période à échanger dessus. On se connaît presque tous et on sait qui fait quoi ! 

La sauce continue de monter. 

Mon article sur Frenchweb me déclenche plusieurs interviews, car j’ai retenu l’attention au travers de mon histoire. 

LiveMentor décide également de réaliser un portrait de mes débuts d’entrepreneurs. Quand je le lis, j’ai presque l’impression qu’on ne parle pas de moi tellement cela me paraît dingue ce que j’ai accompli en quelques mois.

Je suis dans une super vibes car on parle de moi donc j’attire des clients. Ma communauté s’agrandit et chaque jour je prends un peu plus confiance en moi. Je vis bien de mon activité, je reçois des demandes régulières, des gens viennent me poser des questions…

Et puis, la première petite alarme est révélée par une amie.

On m’apprend que l’on vient de voir passer ma tête dans une publicité Facebook. Un post que j’avais envoyé dans le cadre privé, avait été ensuite été utilisé pour être repartagé à des millions de personnes.

J’étais étonnée, je pensais que l’on m’aurait demandé mon avis tout de même. 

Mais bon, c’est cool si cela leur permet de développer leurs ventes après tout ! 

Même s’ils n’étaient responsables en rien de tout ce qui m’arrivait.

Je continue mon petit bonhomme de chemin et les mois passent. 

Régulièrement, je reçois des e-mails d’élèves de LiveMentor qui me disent que l’école en ligne leur a parlé de moi et qu’ils aimeraient beaucoup que je leur explique comment j’ai réussi à en arriver là.

Au début, j’avoue, je suis trop fière et je prends plaisir à répondre.
D’autre fois, je suis littéralement sous l’eau entre mes clients, ma communication personnelle, mes demandes de devis ainsi que ces mails qui deviennent réguliers où je ne peux pas répondre en deux lignes (et encore moins accorder du temps au téléphone).

Doucement, cela devient un poids. Je ne sais pas gérer cette situation.

Si je ne réponds pas, je prends des risques face à mon image de marque.

Si je réponds, c’est du temps que je n’arrive déjà plus à avoir pour ma vie de couple.

Je réponds.

Je décide de prévenir LiveMentor car je ne m’en sors plus.

Je les contacte une première fois. Ils comprennent ma situation et me disent faire quelque chose de leur côté.

Rien ne change.

Il y a même des recrudescence à certains moments.

Certainement dû au rush des nouveaux élèves à chaque nouvelle formation.

On continue de me dire que l’on me voit partout : 

  • Mon succès d’élève sur le site LiveMentor
  • Je suis citée dans le cours gratuit
  • On propose de me contacter directement durant les Lives pour que je puisse moi-même aider les élèves (plutôt que les mentors de LiveMentor)
  • Mon image est utilisée pour faire des publicités

Et là, c’est la goutte de trop

On me remonte une nouvelle page de vente LiveMentor. 

Ma tête apparaît en gros, juste à côté de celle de Camille, une amie élève. 

On me présente en quelques bullets points et… rien n’est vrai.

Cela fait plus d’un an que j’ai terminé la formation et jamais on ne m’a demandé de mes nouvelles.

Jamais on ne m’a contacté pour me demander où je me situais dans mon business.
Pourtant, on continue d’utiliser mon image en modifiant quelques petites choses par-ci, par-là. 

Le marketing.

Je contacte donc une seconde fois LiveMentor pour leur demander de retirer ces informations erronées me concernant et j’en profite pour leur expliquer que ce n’est plus possible. Je ne parviens plus à gérer les différentes demandes, d’autant qu’en termes de business cela ne m’apporte rien : ce ne sont pas mes cibles.

Je perds du temps, et donc de l’argent.

Je tente donc de négocier (peut-être un petit peu trop discrètement) un accord avec LiveMentor.

Vous utilisez mon image ?

D’accord, mais qu’est-ce que je peux avoir en retour ?

Je me lance dans de petites formations depuis peu.

Je décide donc de partager mes nouveautés sur le groupe Facebook privé.

Très vite, c’est très mal accueilli et mes posts se retrouvent supprimés (par les modérateurs). On me somme d’ailleurs de ne plus recommencer. 

Donc, visiblement, on utilise mon image, mais je n’ai rien à y gagner.

Juste à subir, et en silence.

Je demande donc à ce que l’on arrête d’utiliser mon image sur les pages de ventes et donc à pousser les élèves à me contacter.

On décide donc de me retirer de partout sur LiveMentor.

À partir d’aujourd’hui, je serais tranquille.

Même si j’ai bien compris que je commençais à les énerver.

À la même période, LiveMentor change de concept. 

J’ai acheté deux formations en septembre 2017. Elles contenaient une formation e-learning, un suivi téléphonique avec les mentors ainsi qu’une communauté. Tout ça, à vie.

Autant dire que c’est un argument de poids pour acheter une formation à 800€.

Malheureusement, ils s’aperçoivent qu’avec la croissance de l’entreprise, ce n’est plus viable. La communauté restera mais les mentors ne seront plus disponibles pour nous.

Si j’entends, je ne comprends pas. J’ai acheté quelque chose 1 an auparavant, et je suis déçue de voir que la promesse n’est pas respectée.

Je décide d’écrire un post Facebook sur le groupe privé afin de partager ma déception face à ces changements. Il ne me semble pas méchant, il est surtout là pour faire évoluer les choses. C’est grâce aux critiques que l’on peut s’améliorer, non ?

Visiblement, je n’étais pas la seule à le penser.
Mais très vite, en 3 minutes pour être précise, mon post se retrouve supprimé. 

On m’appelle et on m’explique d’une voix tremblotante que je viens de heurter toute l’équipe.

Et que par conséquent, on ne peut pas partager ce type de message.

J’appelle ça de la censure.

Une nouvelle année se passe. J’ai la paix malgré quelques récidivistes qui me disent avoir toujours entendu parler de moi sur le cours gratuit Copywriting (jusqu’à récemment d’ailleurs). Pourtant, les choses sont totalement gérables et par conséquent je laisse couler.

Jusqu’à ce message de mon amie Julia : 

On vient de reprendre mon parcours d’élève (supprimé du site depuis 1 an) afin de l’utiliser sur le compte Instagram de LiveMentor. Nous sommes en juin 2019.

Étonnée, je file vérifier et effectivement, c’est ma tête qui apparaît. 

Bon, je ne suis pas très contente, mais voyons le positif : je vais avoir de nouveaux followers entrepreneurs.

Ah… mais non ! 

Je ne suis pas tagguée sur le post ; tout comme les autres élèves que l’on cite.

Je dépose un petit commentaire pour demander d’apparaître sur le post.

Après tout, c’est ma tête et mon histoire que l’on utilise et j’ai peut-être mon mot à dire.

5 jours passent.

Rien.

Les autres élèves ont tous fait la même chose que moi, et ont tous été taggués.

Je décide de rajouter un nouveau commentaire « Sans rire, c’est la moindre des choses de tagguer les personnes quand on utilise leur image. »

Quelques heures après seulement, le post est supprimé.

En vrai, cela ne me dérange pas tant que ça, car je comptais demander à être supprimé du feed.

Je l’ai même demandé avant même de me rendre compte que j’ai déjà été supprimée.

Et là…

Mais…

Je ne sais pas quoi dire, penser, imaginer…

« Tout est supprimé et nous n’allons plus jamais faire mention de votre existence, pas de souci ! »

Woh !

J’hésite entre le rire (en vrai, j’explose de rire) et ce choc du : mais, quel Community manager réagit de la sorte ? 

En résumé

J’ai adoré LiveMentor. Ils font d’ailleurs partie d’une étape dans ma vie d’entrepreneurs et je ne peux le renier.

Pourtant, aujourd’hui j’ai ressenti le besoin de raconter cette longue histoire et d’y partager mon avis sur cette école en ligne pour les entrepreneurs car je ne pense pas pouvoir le faire ailleurs.

J’ai le sentiment d’avoir été utilisée, autant pour l’argent investi dans des formations qui ne m’ont que peu apportée ; que sur l’utilisation de mon image (mon visage et mon histoire).

Mais surtout, si j’ai décidé d’écrire mon opinion sur mon blog, plutôt qu’ailleurs, c’est parce que j’ai ressenti une sorte de censure. Et ça, je ne peux pas l’accepter.

Je tiens donc à vous mettre en garde. C’est le cas pour LiveMentor mais c’est bien évidemment le cas pour une majorité des entreprises qui aujourd’hui abusent du marketing.

Par ailleurs, je ne dis pas que c’est le cas aujourd’hui car je ne suis plus l’actualité de LiveMentor.

Encore aujourd’hui, une amie m’a dit mot pour mot « Mais pourtant, il n’existe aucune commentaire négatif sur LiveMentor« .

Une image parfaitement contrôlée révèle bien souvent des abus et des choses pas toujours très claires, cachées sous le tapis.

J’avais même peur de parler de cela ouvertement car j’avais peur que cela impacte mon image, que je reçoive les foudres de bon nombre de personnes.

Mais tant pis.

Je prends le risque parce que j’ai envie d’être honnête, de dire la vérité.

Tout au moins, ma vérité et mon opinion.

Et si je peux y aller de mon conseils : assumez vos faiblesses, vos ressentis et défendez ce en quoi vous croyez. C’est finalement ce que les personnes retiendront de vous !

La critique ne vous atteindra que lorsqu’elle est fondée et qu’elle nécessite de se remettre en question.