Adios la pilule !

Il y a bientôt un an, j’ai pris la décision d’arrêter la pilule. Je n’avais pas raison véritable d’arrêter la pilule, sauf une envie profonde d’arrêter de m’empoisonner à petit feu.

Et puis, plus je me renseignais sur le sujet et plus je me disais que mes maux tête pouvaient être un symptôme de ce fameux poison que j’avale chaque jour. 10 ans que je me bats contre des migraines, et dont il est impossible de se passer.

Donc, je me suis dit : ça me coûte quoi d’essayer d’arrêter, de me désintoxiquer, et de trouver une autre solution ? Après tout, qui a dit que nous devrions toutes avoir une seule et même contraception ?

Je suis d’ailleurs récemment tombée sur une vidéo de Naturelle Lyla qui explique en quoi la pilule est un danger pour la santé. Elle donne toutes les choses à savoir et je te conseille d’aller la visionner. C’est très instructif !

Mais quelle contraception choisir alors ? La question si difficile !

Mais une fois après avoir fait le choix d’arrêter la pilule, il a fallu se demander vers quel autre type de contraception j’allais bien pouvoir me tourner.

J’ai immédiatement pensé au stérilet en cuivre. J’ai commencé à me renseigner, et qu’on se le dise : si c’est pour avoir une chance sur 4 que cela me convienne, que ça ne me fasse pas souffrir… Je passe mon tour. Et puis, quand on y réfléchit, cela reste un morceau de métal à l’intérieur de notre corps. Moi qui cherche à limiter les médicaments et les choses nocives de mon organisme, ce n’était pas ma meilleure solution (je précise que je parle de mes choix personnels et que chacun est libre de faire les siens en fonction de sa situation 😉).

Et je suis enfin tombée sur la symptothermie, cette contraception 100 % naturelle. Celle dont personne ne parle, et qui pourtant reconnue équivalente en termes de fiabilité que la pilule par l’OMS.

Je précise toutefois que l’OMS précise que la symptothermie et la pilule sont fiables à 99 % de chance, à condition d’être prise dans des conditions optimales. Cela signifie donc que pour que ta pilule soit fiable à 99 %, il est nécessaire de la prendre sans aucun oubli et à heure fixe. Mais, qui prend sa pilule chaque jour, à la même heure ? 🧐

La symptothermie, qu’est-ce que c’est ?

La symptothermie est une contraception naturelle basée sur tes températures corporelles ainsi que ta glaire cervicale (ce qui se dégage de ton utérus quand ton col est ouvert).

Elle n’est pas :

  • La technique du retrait
  • La méthode Ogino
  • Ou Billings

Elle est en réalité une contraception naturelle qui permet de coupler plusieurs facteurs pour en déterminer, le plus précisément possible, ta période d’ovulation.

À la base, elle est conçue pour aider les couples souhaitant procréer. Mais puisqu’elle permet de connaître son cycle, au fur et à mesure que celui-ci évolue dans le mois, elle est tout autant faible pour la contraception.

Comment ça marche ?

Chaque matin, tu prends ta température avant de te lever, et de réveiller ton corps. Cette température te permet déjà de connaître ton positionnement dans ton cycle de manière très claire (ta température grimpe après l’ovulation, et te permet donc de valider qu’elle est passée). Mais ce n’est pas tout, il faut également être à l’écoute de son corps et surveiller sa glaire cervicale. En fonction de la texture de celle-ci, cela t’indique si ton col de l’utérus est ouvert ou non. Si ton col est ouvert, c’est que tu es en pleine ovulation, et donc… Tu sais ce qu’il te reste à faire.

Une fois que tu as toutes ces indications, tu n’es pas seule. Non, tu as une application mobile qui te permet de rentrer toutes ces informations et qui les traite pour toi, pour t’indiquer si tu es fertile ou non.

La fondation sympto possède également une grande communauté, et notamment de personnes pour te guider lorsque tu commences cette nouvelle contraception naturelle.

Parce que, oui, c’est effrayant de commencer à prendre la responsabilité de sa fertilité ! Je sais, je suis passée par là.

Si la symptothermie t’intéresse, je te conseille d’aller te documenter directement sur le site de sympto.org

Mon avis après bientôt un an de symptothermie ?

J’imagine que ce qui t’intéresse le plus, c’est d’avoir mon ressenti face à ma nouvelle contraception naturelle. Et je peux te dire que je suis parfaitement à l’aise avec.

Il m’a fallu du temps pour trouver mon organisation, et surtout pour être sereine face à mes cycles. Bien sûr, en arrêtant la pilule, notre corps continue de fonctionner en mode automatique pendant plusieurs mois. J’ai donc cru que mes cycles étaient ULTRA régulier pendant plus de 6 mois. Et puis, je suis ensuite passée par une phase de 3 mois où chacune de mes ovulations et de mes règles était très très très douloureuse. Chose que je n’avais jamais connue jusqu’à lors.

Aujourd’hui, les choses sont rentrées dans l’ordre, et mon cycle s’installe petit à petit.

Mais surtout, au départ, j’ai eu très peur. Peur de beaucoup de choses à vrai dire :

  • Le côté contraignant de la prise de température
  • Peur de ne pas réussir à écouter mon corps
  • Le risque de tomber enceinte par erreur

En fait, j’étais totalement effrayée par l’inconnu. Je n’avais jamais eu à avoir la responsabilité de ma contraception jusqu’à lors et donc c’était un gros poids sur les épaules.

Ces peurs se sont envolées depuis. Mais pour ça, il m’a fallu travailler sur moi, sur ce que me disait mes proches et le regard que l’on me pose quand je précise que j’ai arrêté la pilule, mais que non, je ne souhaite pas de bébé dans l’immédiat.

Le plus difficile, c’est le regard des autres

Finalement, ma plus grande difficulté n’a pas été de comprendre comment mon corps fonctionne. L’application est très bien conçue et elle te permet d’évoluer progressivement sans prendre de risques (à condition de bien prendre tes températures chaque jour, et de prendre le temps de comprendre ta glaire, les 3 premiers mois à fond).

Ce qui a été le plus difficile pour moi, c’est d’assumer le regard des autres qui en dit long sur mon choix de contraception. Je ne compte plus les personnes qui m’ont regardé choqués, et qui m’ont dit « Ok, dans 6 mois tu es enceinte donc ». Mais, je retiens surtout que l’on n’est pas là pour convertir les gens ! Chacun fait les choix qu’il souhaite, et peu importe les jugements que l’on peut ressentir autour.

Je pense que la pilule est nocive (et d’ailleurs, si tu lis ça, j’imagine que toi aussi) et je ne me suis pas retrouvée dans les autres méthodes de contraception.

Si je dois retenir une chose, c’est que j’ai dû travailler beaucoup sur moi même pour me faire confiance, et assumer jusqu’au bout mon choix.

Une contraception naturelle qui se vit à deux, et qui soulage d’un poids

J’ai la chance d’avoir un amoureux qui m’a pleinement soutenu dans ce choix de vie, et qui m’a même parfois guidé pour me rassurer et avancer.

Parce que, oui, la symptothermie est une contraception qui se vit à deux. Et c’est finalement ce qui a terminé de me convaincre.

La femme n’est pas la seule responsable de sa prise d’hormone, l’homme intervient également pour savoir à quel moment de son cycle elle se trouve.

D’ailleurs, mon amoureux garde toujours un œil sur ma prise de température, et il sait maintenant comment fonctionne mon cycle.

Je me suis aperçue que c’était idiot d’avoir peur de toutes ces choses ; et que la symptothermie est aussi fiable que ma pilule. La preuve, cela fait bientôt un an que j’utilise cette contraception et nous n’avons jamais eu aucune crainte. Je dois même avouer que je suis beaucoup plus sereine à l’arrivée de mes règles, car je les attends plus avec impatience.

Je n’ai plus cette boule au ventre que j’avais à chaque fin de tablette de pilule, de me dire que peut-être ça n’avait pas fonctionné.

Finalement, sous pilule on ne sait rien de ce qui se passe dans notre corps. Un bébé peut venir se greffer sans que l’on s’en aperçoive (parce que oui, la pilule n’est pas sûre à 100 %). Et je vivais avec cette appréhension constante.

Aujourd’hui je suis sereine. Je maîtrise ma contraception et je connais les moments du mois où nous pourrions prendre des risques ou non !