Vous allez peut-être hurler à la lecture de mes mots, mais cet article est important pour moi. En effet, il s’agit de vous donner notre avis sur notre voyage en Australie. Alors, l’Australie, mon avis fracassant !

Pour remettre les choses dans le contexte, nous sommes partis avec mon amoureux durant trois semaines à la conquête de l’Australie. Nous avons effectué un road-trip le long de Melbourne, Sydney, Brisbane jusqu’à une petite ville touristique, Noosa.

Il est l’heure de tout vous dire quant à notre retour sur ce voyage, qu’on imaginait comme le voyage de notre vie.

Un paradis au bout du monde

C’est avec cette idée que nous sommes partis découvrir ce pays qui nous fait tous rêver. On s’était d’ailleurs dit qu’il s’agirait forcément du plus beau voyage de notre vie. Je vais être transparente avec vous : à ce niveau-là, ce fut la déception.

J’ai passé énormément de temps à me renseigner sur le pays, à regarder les blogs, les sites de voyages et à me faire des plans sur la comète. C’était, à mon sens, la plus grosse erreur et je ne la réitérerai pas. Nous avions une idée bien précise de ce que nous attendions de l’Australie et la réalité est tout autre.

De l’eau bleu lagon

Nous nous attendions à une gigantesque île paradisiaque avec des mers à couper le souffle, d’un bleu flamboyant. Alors, je tiens à préciser que nous n’avons pas eu le temps de nous rendre jusqu’à la grande barrière de corail, par conséquent, nous avons clairement loupé le meilleur.

Cependant, il nous paraissait logique de retrouver cela en moindre dans les villes de bord de mer que nous avons effectué (et on en a fait un certain nombre!). L’océan répond à ses promesses quant à ses vagues, mais au-delà de cela, il s’agit de plages tout à fait normales. D’ailleurs, on a trouvé ce qu’on cherchait en Espagne au détour de la Costa Brava et de la Costa Blanca.

Je tiens d’ailleurs à vous préciser que l’océan n’est pas si dangereux qu’il peut paraître. On s’attendait à une mer déchaînée, des requins et tout autre sorte de danger. Pourtant, même si les vagues peuvent atteindre facilement les trois mètres de hauteur, nous nous sommes sentis en sécurité.

De plus, vous pouvez retirer de votre esprit l’idée que les requins peuvent vous attaquer en allant vous baigner sur les plages là-bas. Il existe des filets anti-requin tiré au large ainsi que des hélicoptères qui surveillent en continu. Bref, on nous a menti ! 😀

Une nature sauvage

À ce niveau, aucun doute que c’est un grand oui. C’est d’ailleurs la chose qui nous a le plus surpris, mais surtout qui fait plaisir lorsque l’on habite en Europe.

Nous nous sommes sentis très petits, voir minuscules, face à ce pays et à la richesse de sa nature. Que ce soit face aux étendues d’eau ou aux nombreuses forêts, la nature vous met une grande claque et vous envoi le message qu’elle vous surpasse.

L’océan nous a envoyé particulièrement ce message lorsque nous étions aux 12 Apôtres. Les courants marins ayant creusé la roche, vous comprenez vite qu’il peut vous avaler en quelques secondes. Il est d’ailleurs interdit de se baigner à cet endroit, où les courants et les vagues sont particulièrement dangereuses.

Le pays des kangourous et des koalas

L’Australie est également connue pour son image d’un pays où les kangourous, les koalas et les baleines côtoient les habitants. Bon, j’exagère un petit peu, mais j’avoue que j’avais dans l’idée que nous allions croiser des kangourous et des koalas à chaque coin de rue (tout au moins, à la campagne).

Finalement, mise à part en avoir croisé écrasé sur l’autoroute, il a plutôt fallu les rechercher. Et ne parlons pas des baleines qui sont présentes au large qu’à certains moments de l’année, et par conséquent nous n’étions pas présents à la bonne période (FAIL!).

Je tiens d’ailleurs à vous préciser qu’il est possible de voir des baleines au large de la mer Méditerranée. Et oui, qui aurait cru qu’il existe des baleines dans la mer ! Alors si c’est ton rêve, pas besoin de partir à l’autre bout du monde.

Le pays le plus dangereux du monde

D’ailleurs, en parlant d’animaux, vous entendrez tout le monde vous dire que l’Australie est le pays le plus dangereux du monde. Que vous rencontrerez des insectes partout, des serpents, des prédateurs… D’ailleurs, on s’est beaucoup moqué de moi lorsque nous avons annoncé où nous partions. Tout le monde sait que je hurle à la présence d’une coccinelle, nos amis étaient donc surpris de me voir partir là-bas.

Comment vous dire ? On n’a rien vu ! Mais quand je vous dis rien, c’est vraiment le néant. Alors d’accord, on n’a pas fait les fifous à dormir dans une tente dans le désert. Clairement, si vous décidez d’effectuer un voyage en auberge de jeunesse, en voiture et en mode touriste du dimanche (un peu comme nous) il n’y a aucune peur à avoir puisque nous n’avons rien vu de plus effrayant qu’une fourmi géante.

La culture du chill avant tout

Encore une fois, la déception a été entière. Si, premièrement, nous n’avons rencontré cet esprit « Chill à l’Australienne » que dans les villes de Sydney et Byron bay, les autres villes ressemblent simplement à des villes banales. Pour le pas dire, d’un autre pays.

En effet, l’Australie ne possède aucune culture, mise à part peut-être la culture américaine. C’était un véritable choc de s’apercevoir qu’il n’existe pas de plat typique, que les souvenirs sont tous fabriqués en Chine et que finalement le pays n’est qu’une éponge de plusieurs cultures réunies. Le plus choquant est à Melbourne, qui une ville relativement jeune, où la culture japonaise/asiatique règne en maître. Je vous jure que lorsqu’on est arrivé, on s’est vraiment demandé si nous étions bien en Australie.

En bref, l’Australie, mon avis

Vous l’aurez compris, notre avis est mitigé concernant notre voyage en Australie. Après, beaucoup de raisons personnelles font que nous n’étions peut-être pas à fond dans notre voyage. A notre retour nous entamions notre nouvelle vie d’expatriés et c’était une grande période de stress. Nous n’avons pas réalisé ce voyage dans les meilleures conditions, c’est certain.

Je sais que cela en surprendra plus d’un de voir que non, nous ne sommes pas tombés amoureux de l’Australie. Nous-même, nous n’avons pas compris comment tant de personnes souhaitent y vivre et en reviennent avec des étoiles plein les yeux. Après trois semaines sur place, nous pensons avoir compris le fond du problème : l’Australie n’est pas un pays à faire en trois semaines. Nous étions trop frustrés du nombre de kilomètres à réaliser par jour et nous n’avons pas pu tout faire. L’Australie, c’est un pays où on part en van, pendant plusieurs semaines, sans trop savoir où aller ! C’est un immense pays, qui respire la liberté, et nous, nous nous sommes sentis enfermés et bloqués par nos réservations.

Alors, je ne vous dirais pas : n’allez pas en Australie parce qu’après tout, on est ravi de l’avoir fait ! C’est un voyage à faire une fois dans sa vie. Mais, ne partez pas comme nous avec un planning défini chaque jour. C’est la grande aventure l’Australie !