J’ai récemment franchi un cap dans ma vie de blogueuse. Je suis passée de la plateforme Blogger à WordPress.org. Je vous explique pourquoi et comment.

Pour ceux qui le savent pas, j’ai ouvert FolieCurieuse en 2015 mais comme beaucoup, je n’ai pas tenue plus de deux mois. Ce n’est qu’au début de l’été 2016 que j’ai décidé de reprendre l’aventure du blogging. Depuis, c’est clairement devenu une passion qui m’anime depuis des mois.

[cws_sc_fa icon=’flaticon-right-arrow-icon-taurus’ shape=’none’ bordered_icon=’0′ simple_style_icon=’0′ alt=’0′ size=’2x’ align_icon=’left’ add_hover=’0′ link=’0′ custom_colors=’0′][/cws_sc_fa]Blogger pour mes débuts

Je me suis lancée sur Blogger en créant mon blog, car l’interface me semblait beaucoup plus simple d’utilisation. En effet, lorsque l’on débute en tant que néophyte, nous sommes perdus dès les premiers mots avec le choix à faire entre WordPress.com et WordPress.org.

Blogger étant hébergé par Google, cela m’a paru être un très bon choix et l’interface était relativement simple.

Je n’avais pas besoin d’un template très poussé, je ne savais même pas si je souhaitais mettre un nom de domaine ou si j’allais blogger pendant 1 mois, 6 mois ou 1 an. C’était une réelle aventure et je ne savais pas où aller.

Blogger m’a donc convenu pendant la première année. J’ai appris notamment à coder un petit peu pour créer le design qui me correspondait le plus (à l’époque). Les fonctionnalités étaient restreintes, mais cela me convenait et j’ai beaucoup appris en terme d’informatique grâce à Blogger.

Les avantages de Blogger :

[cws_sc_progress_bar title=’Inscription facile et rapide grâce à votre compte gmail’ progress=’100′ progress_style=’flat’ custom_colors=’0′]

[cws_sc_progress_bar title=’De nombreux template gratuits’ progress=’70’ progress_style=’flat’ custom_colors=’0′]

[cws_sc_progress_bar title=’Possibilité d’accès à son code HTML très facilement pour créer son design’ progress=’85’ progress_style=’flat’ custom_colors=’0′]

[cws_sc_progress_bar title=’Site auto-hébergé’ progress=’100′ progress_style=’flat’ custom_colors=’0′]

 

Les inconvénients :

[cws_sc_progress_bar title=’Manque de plugins’ progress=’20’ progress_style=’flat’ custom_colors=’0′]

[cws_sc_progress_bar title=’Limites dans la création de son site’ progress=’30’ progress_style=’flat’ custom_colors=’0′]

[cws_sc_fa icon=’flaticon-right-arrow-icon-taurus’ shape=’none’ bordered_icon=’0′ simple_style_icon=’0′ alt=’0′ size=’2x’ align_icon=’left’ add_hover=’0′ link=’0′ custom_colors=’0′][/cws_sc_fa]Choix du transfert

J’ai décidé de changer le blog en même temps que j’ai changé de vie. Peut-être, est-ce lié ? Un peu comme quand on change de couleur de cheveux dans les moments importants de notre vie.

Notre déménagement a donc été le déclic. L’objectif était clair ! Je faisais d’abord une pause de blog durant notre déménagement et notre voyage en Australie. Pour ensuite revenir avec un nouveau blog, tout neuf, et qui me ressemblait plus.

De plus, je me sentais très limitée dans mes possibilités avec Blogger. En termes de plugins, dès que je souhaitais mettre en place un nouvel outil, je me retrouvais coincée à ne trouver que des solutions sur WordPress. En tout cas, pour ce qui est des solutions simples et accessibles pour tous 🙂

À notre retour, le travail a commencé, en débutant par le transfert de Blogger vers WordPress.

J’avais envie d’un blog plus « professionnel ». J’avais envie d’un blog qui me ressemble plus. Je suis une personne qui s’intéresse à beaucoup de choses et qui souhaite apprendre chaque jour quelque chose de nouveau. J’ai des envies très claires et lorsque je me lance dans un projet, je vais jusqu’au bout !

[cws_sc_fa icon=’flaticon-right-arrow-icon-taurus’ shape=’none’ bordered_icon=’0′ simple_style_icon=’0′ alt=’0′ size=’2x’ align_icon=’left’ add_hover=’0′ link=’0′ custom_colors=’0′][/cws_sc_fa]Le transfert

Ce qui est chouette, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je m’étais tournée vers Blogger, c’est qu’il offre un outil pour exporter son blog et l’intégrer directement dans WordPress. Cette partie-là n’a donc pas été très compliquée.

[cws_sc_msg_box type=’info’ title=’Plugin : ‘ text=’Blogger importer’ is_closable=’0′ show_icon=’1′][/cws_sc_msg_box]

 

Là, où j’ai eu besoin d’aide, c’est concernant l’hébergement de mon site. En effet, grâce à Blogger FolieCurieuse était auto-hébergée sur le site Blogger. Avec WordPress.org il est nécessaire d’avoir une base de données et un hébergement web.

J’avais déjà un nom de domaine que je me suis acheté sur OVH. Je n’avais donc plus qu’à acheter un hébergement plus grand, car la version gratuite ne possède pas suffisamment d’espace pour un site WordPress.org.

Je me suis donc tournée vers la version « Perso » à 43€/an qui me permet largement de voir venir sur plusieurs années ! Sauf explosion du blog en terme de visiteurs, mais j’en suis bien loin encore. L’offre vous permet d’avoir jusqu’à 75 personnes connectées en même temps sur votre site pour 125 avec l’offre supérieure.

Une fois que vous avez votre hébergement, OVH propose un service bien pratique : l’installation de votre WordPress directement sur votre hébergement. Vous n’avez qu’à rentrer vos futurs identifiants de connexion et mot de passe.

Vous recevez par la suite un e-mail vous indiquant le lien par lequel vous devrez vous connecter pour écrire vos articles, modifier votre site ainsi que vos identifiants et le tour est joué !

[cws_sc_fa icon=’flaticon-right-arrow-icon-taurus’ shape=’none’ bordered_icon=’0′ simple_style_icon=’0′ alt=’0′ size=’2x’ align_icon=’left’ add_hover=’0′ link=’0′ custom_colors=’0′][/cws_sc_fa]Les quelques déconvenues

Je savais que j’aurais beaucoup de travail à effectuer avec ce transfert de blog. Je ne m’attendais pas à celle-ci.

Les photos

Grâce à cet outil, vous ne perdez ni vos photos, ni vos commentaires. Votre blog est censé être restitué exactement de la même manière. Là, où j’ai eu une « mauvaise » surprise, c’est que toutes les photos de mes anciens articles sont hébergées sur Blogger.

C’est-à-dire que je ne peux pas supprimer mon blogger sans perdre toutes les photos.

Clairement, ça ne m’arrange pas. Je n’aime pas laisser ce genre de choses « trainer » sur internet et j’aurai préféré supprimé mon compte blogger et ma présence sur ce site.

Concernant les photos, j’ai également rencontré un autre problème : toutes les photos étaient directement intégrées dans le corps du texte et aucune n’a été mise dans la partie « Image d’en-tête ». Résultat ? Avec mon template, je n’avais aucune image qui apparaissait sur ma page d’accueil !

Le référencement

J’ai également dû reprendre tout le référencement de mon site, car Blogger ne permet pas de le faire sans passer par le code HTML. Même s’il s’agit des meilleures façons de faire, je ne possédais pas les compétences nécessaires à la création du blog. J’ai donc installé le plugin Yoast afin de repasser sur chacun de mes articles pour les référencer.

[cws_sc_msg_box type=’info’ title=’Plugin : ‘ text=’Yoast SEO’ is_closable=’0′ show_icon=’1′][/cws_sc_msg_box]

En conclusion

Je suis ravie effectuer ce changement. Je me sens beaucoup plus libre sur WordPress que sur Blogger et je sens que je peux faire de multiples choses de mon blog. C’est cependant un investissement financier qu’il faut avoir en tête. Il n’est pas insurmontable, mais si vous n’êtes pas certains de vouloir blogger sur le long terme, ce n’est peut-être pas nécessaire. L’achat d’un nom de domaine et d’une base de données pour installer WordPress.org revient donc à 50€ environ pour une année.

C’est également un investissement en temps. J’ai passé des heures, des jours, voir un mois complet pour réussir à sortir un nouveau blog fonctionnel. Malgré tout, les modifications continuent sur le long terme. Et oui, blogger ne s’arrête pas seulement à l’écriture d’articles.

Et toi, tu utilises quelle plateforme ?