Marketing de réseaux • Comment ça marche ?

Vous vous êtes toujours demandés comment fonctionnait les marques It Works, Younique, Vorwek ? Ils sont basés sur le marketing de réseaux. C’est à dire que des distributeurs dans le monde entier distribuent leurs produit en contre partie d’une commission. Peut-on vivre de cela ?

Aujourd’hui j’ai décidé de m’intéresser et surtout de comprendre le fonctionnement de ces nouvelles marques qui voient le jour : ItWorks, Younique, Vorwek… Ces marques utilisent le marketing de réseaux par le biais de particuliers souhaitant se lancer dans l’expérience. Ces revendeurs font simplement la vitrine des produits en gagnant une marge sur la vente des produits en question. C’est tout bénéf’ pour l’un comme pour l’autre, en théorie, puisque le revendeur touche sa participation à chaque vente, et la marque n’a pas besoin de payer tout un service de communication pour développer sa notoriété car ce sont les revendeurs eux-mêmes qui font ce travail sur le terrain.

Aujourd’hui, étant donné que j’ai eu la chance d’être approché par une vendeuse ItWorks, je vais me focaliser sur cette société.

ItWorks, qu’est-ce que c’est ?

ItWorks est connu majoritairement pour ses wraps minceurs mais la société propose également des produits de beauté comme le Hair Skin Nails qui est tout autant connu grâce aux nombreuses stars de téléréalité qui le mettent en avant.

L’élément principal à connaitre est qu’il faut obligatoirement passer par une distributrice de produits ItWorks afin de pouvoir commander. Il n’est pas possible de commander sur le site ItWorks. La société n’a donc pas besoin de faire de publicité sur ces produits car ce sont ses propres distributeurs qui crée et alimente la notoriété de la marque. C’est le principe du marketing de réseaux.

Le marketing de réseaux, c’est quoi ?

Chaque distributeur faisant partie de la société ItWorks doit se créer son propre réseau. Les réseaux sociaux, organisation de test produits, test de produits par des personnalités/bloggeurs sont donc les outils à leurs disposition pour vous faire connaitre la marque en question. Tout est possible en terme de communication pour aboutir à la vente des produits. Vous percevez donc un pourcentage de vos ventes en tant que revenus. L’exemple mis en avant par la marque :

  • La vente d’un produit wrap à 69€ vous rapporte environ 10€
  • La vente d’un kit de 10 wraps minceur pour un total de 690€ vous rapporte environ 100€

De plus, la société propose beaucoup d’objectifs à atteindre qui vous permettent de toucher des « primes » et c’est ce qui est censée faire gonfler la note. Clairement, cet aspect là de la rémunération est très flou et compliqué, et je pense que ce n’est peut être pas plus mal car ceux qui s’y retrouvent toujours les plus, c’est la marque 🙂 Comme dans n’importe quelle société, la transparence n’est jamais bonne.

Un autre élément important et de se constituer une équipe de revendeur. Chaque distributeur parraine d’autres personnes souhaitant se lancer dans l’aventure et touche une commission sur ces revendeurs. C’est un système pyramidal. Plus vous aurez de revendeurs, et plus vos revendeurs en auront également, plus vous toucherez des commissions sur les ventes de tous ce petit monde.

Pour étayer tout cela, j’ai eu la chance de pouvoir interviewer Emilie, une distributrice Rennaise. Il s’agit d’un second article qui verra le jour d’ici une semaine. Mais attention, le rendez-vous ne sera pas sur FolieCurieuse, mais sur Graines de Blogueuses.

Si vous êtes d’ores et déjà intéressé par les produits, ou bien même le complément de revenu que peut apporter ce genre de travail, je ne peux que vous conseiller de vous adresser à Emilie :

CATEGORY: Blogging, Lifestyle

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *