Blabla • La force entre le corps et l’esprit face au stress

J’ai besoin de vous parler dans le cadre d’un nouvel article Humeurs. Je m’aperçois chaque jour un peu plus de la force entre le corps et esprit en réaction à mon stress. C’est le cas aujourd’hui.

Le stress, le mal de notre société

Je viens vous parler de ce qui me ronge depuis que je suis adolescente : le stress. J’ai toujours été une personne nerveuse, avec une tendance aux caprices et aux crises de nerfs lorsque j’étais enfant. Le stress s’est ressentir en entrant au lycée : le stress de devoir choisir sa voie, de passer ses examens qui détermineront le reste de ma vie…

J’ai commencé à me faire une montagne de mon avenir ; de mon avenir amoureux, de mon avenir professionnel ; vers la fin de mes études secondaires. Ma vie professionnelle, depuis l’obtention de mon diplôme en communication, a été tant belle et fulgurante que semée d’embuches.

Mon stress et ma nervosité sont un réel problème depuis quelques années. C’est à mon arrivée à Nantes que j’ai été confrontée –réellement – à la dureté de la vie. Le chômage, une vie amoureuse instable et surtout la solitude, loin de mes amis et de ma famille, ont développés un sentiment de vulnérabilité que je ne connaissais pas. Et pourtant, je me veux forte et puissante, et je déteste que les gens puissent découvrir cette facette de ma personnalité. Alors je renferme les choses.

Pour beaucoup, je suis tellement bavarde que je parle de tous et que par conséquent, ils connaissent tous de moi. C’est faux. Lorsqu’il s’agit d’un ressenti profond, je garde ce genre de douleurs au fond de moi et, voir même, je les annihile au point que même moi je ne ressens plus de mal être. Vient alors la colère. Comme je vous expliqué dans mon article sur ma jeunesse (ici), cela fait des années que je suis en colère, sans trop savoir pourquoi.

Une colère incompressible

Cette colère elle va et vient selon les problèmes que je peux rencontrer. Et bien cela fait 6 mois que je suis en colère, constamment. Résultat : gastrite en début d’année pour déboucher sur des problèmes de dos cet été. Mon esprit à pris le pas sur mon corps. Je suis en colère pour beaucoup de choses, mais surtout face à l’injustice du milieu du travail ; c’est vraiment la chose qui me met la plus hors de moi en ce moment. Il aura quand même fallu un médecin et un kinésithérapeute pour m’expliquer que ces douleurs nerveuses proviennent d’une tension accumulée depuis des mois et peut être même de prémices de soucis de santé qui pourraient arriver plus tard si je n’arrive pas à me détendre ou à prendre réellement du recul sur ma vie professionnelle.

Quelle est ma solution aujourd’hui ? Je me suis reposée, j’ai pris le temps de réfléchir, j’ai vu d’autres opportunités et surtout je me suis recentrée sur moi-même. Qu’on se le dise, après 8 heures dans un bureau ce n’est absolument pas possible de se recentrer le soir sur soit même et faire la scission entre vie privée et vie professionnelle.

On me propose donc : la Réflexologie, le Yoga, le Pilates… tant d’activités basées sur la respiration et la détente… Vais-je avoir la patience de pratiquer ce genre d’activités ? Ou est ce que je me dirige déjà à 25 ans vers des soucis de santé plus importants dans les prochaines années ?

Vous avez de très bons conseils concernant la détente ?

CATEGORY: Humeurs

Vous aimerez peut-être

Comments (9)

Finalement j'ai trouvé ton blog facilement ;). Ton article est touchant et je comprends ton ressenti. J'espère que ces activités te feront du bien et que ta colère s'apaisera.
A très vite !

Le point positif est que j'ai déjà beaucoup plus conscience de lorsque mon corps se raidit contrairement à avant. Par conséquent, je fais beaucoup plus attention pour ne plus arriver à un point de non retour 🙂

Hello,

Je suis touchée par ton article. Non seulement je me vois à travers tes lignes, mais je retrouve pas mal de mes proches aussi.
J'ai lu un article récemment, expliquant que le stress était à l'origine de 80% des maladies. C'est terrifiant. Finalement, c'est la société qui nous rend malade. Le stress fait partie intégrante de notre culture.
Je n'en ai jamais parlé sur mon blog car je ne suis pas suffisamment à l'aise avec ce sujet, mais mon papa a du subir un triple pontage en 2014. En partie à cause du stress :/
Pour ma part, à l'âge de 15 ans, j'étais très angoissée. J'ai commencé à avoir pas mal de soucis de santé, ceux-ci revenaient à chaque instant d'angoisse. A l'âge de 23 ans, on me diagnostique une maladie auto-immune (suspicion de spondylarthrite ankylosante. Aucun diagnostic n'est confirmé, si ce n'est une atteinte oculaire avérée avec risque d'altération visuelle voire de cécité). A 24 ans, je me retrouve vulnérable. Et la source du problème (hormis un terrain génétique favorable), le stress. L'éternel déclencheur de tous les maux. Je comprends ta peur et je compatis.
J'ai testé les vidéos ASMR qui sont apaisantes (relaxation par le son) pour moi. L'hypnose est aussi très efficace sur moi, mais ça a un certain coût. Mais je n'ai pas testé la sophro, le yoga, ou autre activité de détente. Alors si tu as un remède miracle, je suis preneuse aussi.
Finalement, c'est un cercle vicieux, plus tu stresses, plus tu te rends malade. Plus tu es malade, plus tu stresses. J'admire les personnes qui gardent leur self control.

Je te souhaite bon courage en tout cas !

Je peux te conseiller une kiné spécialiste en faciathérapie, sur l'île de Nantes. Elle m'a aidé à sortir plus de 25ans de stress et d'angoisses et surtout elle m'a appris comment faire pour agir sur moi dans l'avenir.
Dis-moi si ça te dit, je te donnerai son contact.
Courage 🙂

Coucou,
Je trouve ton article très touchant ! C'est loin d'être simple de se détendre mais c'est vrai que c'est important pour soi mais aussi pour sa santé^^ Gros bisous 🙂

Je ne trouve pas ça évident d'en parler car j'ai l'impression que c'est une faiblesse chez moi et je déteste avoir la sensation d'être faible.. Mais malheureusement, j'ai été arrêtée durant 2 semaines par mon médecin pour reprendre le dessus et je me suis aperçue que j'en avais grand besoin.

Effectivement, c'est un énorme cercle vicieux car pour ma part mon travail est grandement responsable de ce mal être depuis quelque mois et il n'y a pas de solution en soit pour combler ce mal (sauf bien évident changer de travail). Du coup, c'est d'autant plus compliqué, j'allais mieux et bim, je reprends le travail et la nervosité et la colère commence à revenir petit à petit… J'essaye de me contenir ou de faire les choses qu'il faut pour ne pas retomber dans ce cercle, mais c'est pas évident et souvent ça fait mal !

Je garde en tête tes solutions car cela pourra m'aider ! Pour le moment, mes séances de kiné me font beaucoup de bien et m'aide à prendre conscience des maux de mon corps et du stress qui s'accumule dans mes épaules et mon dos. Et je pense qu'après je me tournerai aussi vers l’ostéopathie car ça a déjà fait ses preuves sur moi pour me déstresser. Finalement, plus on me "décoince" les muscles et mieux je me sens psychologiquement 🙂

Ca pourra être utile pour l'avenir, si j'ai besoin j'hésiterai pas. Pour le moment, je finis mes séances de kiné qui m'aide déjà pas mal + elle m'a conseillé de retourner chez l'osthéo et je vais voir si ça suffit sur le long terme (j'ai des doutes mais bon, il faut y croire)

Je pense que c'est impossible d'être détendu H24 ; mais c'est important de comprendre son corps et ses limites pour prévenir plutôt que guérir 🙂

Article très intéressant <3
Des bisous et bonne continuation,
Pauline du blog http://thesaltplease.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *